AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyLun 22 Aoû - 23:57

Le soleil était proche de se coucher, et Blake avait bien un truc en tête pour cette fin de journée. Oui, il devait normalement bosser ce soir, mais il avait changé son service avec un collègue dans le but d’avoir sa soirée, en espérant qu’il ne fasse pas tout ça pour rien. En effet, il avait changé ses horaires, il s’était renseigné sur ce jour, donc il n’avait pas envie de se prendre un vent. De quoi parlait-il ? Et bien en fait, pour la petite histoire, revenons quatre soirs en arrière… Blake avait passé la soirée avec ses amis, un restaurant, un cinéma, et ils avaient fini dans la villa d’un ami, à faire la fête avec toute la jeunesse dorée de Newport Beach. Durant cette soirée, il avait fait une magnifique rencontre en la personne de Capucine, et tout s’était bien passé, ou presque. Elle lui avait fait comprendre qu’elle était intéressée par lui, ils s’étaient un peu charmé, avant de s’isoler pour un bain de minuit. Un moment coquin, et chaud vu le baiser langoureux échangé allongé sur le sable, mais ce moment de plus en plus chaud avec la belle brune sur lui seulement en petite culotte avait vite prit fin lorsque quelques flashs crépitèrent. La belle avait pris peur, criant que son père allait la tuer, et avait pris la chemise de Blake pour cacher son corps. Le temps que le jeune homme comprenne, la belle avait disparu, et à la villa, aucun signe d’elle. Elle avait du vite rentrer chez elle. En tout cas, Blake avait ramassé sa robe et ses bottes qu’elle avait laissé en plan, et alors qu’il allait parlé aux deux hommes, ils étaient très vite parti laissant Blake dans l’ignorance la plus totale. Le problème, c’est qu’il était un peu dégoûté que cette soirée finisse de la sorte, et il voulait savoir ce qu’il s’était passé exactement, il ne comprenait rien. Et puis mine de rien, il avait du mal à se la sortir du crâne, surtout quand il rentrait chez lui et voyait sa robe et ses bottes. Mais bon, avec un prénom, dur de retrouver quelqu’un non ? Même pas le temps d’échanger leurs numéros ou quoi… Cependant, hier, on venait de lui apporter de nouvelles infos sur la demoiselle. En effet, en plein service, une de ses collègues dégaina son téléphone en lui lançant en plaisantant « Bah alors Monsieur Reed, je vois qu’on occupe bien ses jours de repos… » Sur son téléphone ? Une fameuse photo de Capucine nue sur lui, en train de l’embrasser langoureusement. Mais d’où ça sortait ? Et bien en fait, les médias et les réseaux sociaux ne parlaient que de ça depuis la veille. Ils voulaient savoir qui est ce mystérieux inconnu passant du bon temps avec l’héritière de l’Empire Beauchamp, la Paris Hilton franco-américaine. Sérieusement ? Alors là il ne s’y attendait pas du tout ! Il la savait riche, ça se voyait, mais à ce point, et avec une notoriété si grande… Sa collègue lui demanda pleins de choses sur elle, mais il n’en savait rien, elle en savait même plus que lui. D’ailleurs, quand il disait ne rien savoir, ne sachant même pas où la trouver, sa collègue réussissait même à lui dire que d’après les réseaux sociaux, chaque lundi soir, elle se retrouvait avec ses amis au Pier Diner pour un petit restaurant en bord de plage, avec la superbe vue sur le coucher de soleil. C’est là qu’il décida de changer avec un collègue son service, se disant que c’était l’occasion de la voir, si elle y venait bien sûr… Il se prépara donc, et s’y rendit avec son sac à dos, avec les affaires de la demoiselle dedans. Ils avaient bien accrochés, il voulait un minimum d’explications. Et puis il l’avait en tête depuis quatre jours rappelons le… Il se plaça près du Diner, et au bout de près d’une heure d’attente, alors que le soleil commençait à baisser, la belle débarqua avec une amie, en direction d’un petit groupe. Bingo ! Il n’avait pas fait tout ça pour rien. En espérant qu’elle veuille lui parler aussi ! Il se mit derrière elle, et racla sa gorge en disant : « Mademoiselle Beauchamp… » Elle ne devait pas se douter que c’était lui, surtout qu’elle ne lui avait pas dit son nom. Lorsqu’elle se tourna, il ajouta : « Salut Capucine, j’ai toujours très envie de t’offrir un verre ? » dit-il en référence à leur première rencontre en guise de phrase d’accroche avant de lui sourire et dire en plaisantant : « Promis je te suis pas depuis l’autre soir et je suis pas un taré harceleur… On m’a dit que je pourrais sûrement te trouver ici, et je voulais te rendre ce que j’ai récupéré sur la plage à ton départ…» dit-il avec son sac sur l’épaule qu’il montra furtivement… En fait, il ne savait pas vraiment si elle serait ravie de le voir, ou si suite aux photos d’eux, elle voudrait se cacher et éviter d’être vu avec lui…

Spoiler:
 

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMar 23 Aoû - 11:13

Ce soir, Capucine avait rendez-vous dans son restaurant préféré en bord de plage avec des amis, c'était une sorte de routine qu'ils avaient mis en place voilà des années et ils s'y tenaient. Cependant, elle n'avait pas tellement envie d'y aller ce soir, depuis quelques jours, elle avait la tête ailleurs, la tête à cette fête où elle avait embrassé un parfait inconnu sur la plage... C'était bien la première fois qu'un garçon lui faisait autant d'effet et ça, dès qu'elle avait posé les yeux sur lui, en plus, ça avait été réciproque et ils avaient rapidement fait connaissance. Malheureusement, voilà qu'en plein milieu d'une séance de baisers langoureux, deux photographes sont venus gâcher son bon moment, la poisse ! Qu'elle soit prise en photo, elle s'en fiche, elle en avait l'habitude maintenant, les "journalistes" adoraient raconter les frasques d'une des filles les plus riches de Californie, mais habituellement, elle était au moins habillée... Là, elle était quasiment nue et heureusement, au moment des photos, elle était allongée sur Blake, ensuite, elle avait pris sa chemise qui était seulement à quelques mètres d'eux, du coup, aucune photo d'elle seins nus n'avait été prise... Ouf ! Bon, les photos d'elle en train d'embrasser un parfait inconnu à moitié nue avait quand même fait le tour du net et de la presse poubelle et son père, comme prévu, l'avait déchiré... Mais elle voyait ça du bon côté, elle avait eu une petite conversation avec lui et ça n'était pas arrivé depuis plusieurs jours. Voyons le bon côté des choses. Bref, elle fut sortie de sa rêverie par son téléphone, son amie était là et elle l'attendait, donc elle descendit et elles partirent en direction du restaurant en voiture. Une petite demi-heure plus tard, les voilà arrivées et alors qu'elle allait rentrer dans le restaurant, elle entendit qu'on l'interpellait... Elle se retourna et vit Blake, son coeur rata un battement et il lui disait qu'il avait toujours très envie de lui offrir un verre, ce qui la fit sourire, mais elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il disait qu'il n'était pas là pour la harceler, ça, elle s'en doutait, mais qu'il voulait lui rendre ses affaires oubliées l'autre jour sur la plage. Oh... Elle se tourna vers ses amis et dit : « Entrez, j'arrive. » Ils la quittèrent en regardant Blake de manière bizarre, limite dédaigneuse, mais bon, ils avaient été élevés à Newport, donc rien de bien surprenant. Bref, Capucine se tourna vers Blake, c'est fou comme ça lui faisait plaisir de le voir, surtout qu'après l'apparition des photos, elle ne pensait pas qu'il voudrait la revoir. « Merci, par contre, désolée, je n'ai pas ta chemise… Puis, j'avoue que j'aime bien dormir avec. » Avec la chemise, sans rien dessous ^^. Puis elle ajouta : « En tout ça, je suis ravie de te voir... Je pensais que les photos qui étaient sorties, auraient pu te refroidir, parce que je suppose que si tu m'as retrouvé c'est que tu as vu les photos et donc mon nom. Je suis vraiment désolée d'être partie comme ça, j'ai paniqué. » La jolie brune baissa la tête un peu honteuse de tout ça, c'est vrai que ça la fiche mal ce genre d'histoires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMar 23 Aoû - 23:27

Blake était là, près de ce restaurant en bord de plage, à regarder sa montre régulièrement et regarder toutes les personnes passant dans le coin, espérant voir Capucine débarquer. Et mine de rien, c’était assez chiant d’attendre, surtout quand on ne savait pas si la personne qu’on attend allait se pointer ou pas. Il espérait sincèrement ne pas avoir à attendre deux heures pour rien… Au bout de quarante-cinq bonnes et longues minutes pour lui, il aperçut enfin la demoiselle arriver. Là, il retrouvait le sourire, même si après toute cette histoire il ne savait pas comment elle prendrait le fait qu’il soit là, et si elle voulait le voir ou plutôt se cacher après avec fais le tour des réseaux sociaux et des magazines people en compagnie du beau brun. Bon, la photo était pas mal hein, lui allongé sur le sable, l’eau venait autour de son corps, alors que sur lui, il y avait une ravissante brune topless, collant sa poitrine à lui et l’embrassant langoureusement. Oui, le cliché n’était pas honteux ou déplaisant, mais la situation pour cette demoiselle devait être très délicate, donc il espérait bien qu’il ne soit pas là pour rien quoi. Alors qu’elle avançait avec son amie vers un petit groupe, il s’approcha doucement et l’interpela par son nom. Lorsqu’elle posa son regard sur lui et qu’il vit son petit sourire, il lui lança une petite phrase, en référence à leur rencontre, disant toujours voulant lui offrir un verre. Elle semblait bien réceptive en tout cas vu son sourire. Et une fois de plus, quelle beauté dans cette belle robe blanche… Malgré les quelques personnes autour d’elle, il ne laissa pas démonter, disant ne pas la harceler, mais voulant lui rendre ce qu’elle avait laissé sur la plage. Bon point, elle envoya ses amis au restaurant pour rester un peu avec Blake. En tout cas, depuis qu’il parlait, ils l’avaient tous dévisagés et regardés de la tête au pied, sans exception. C’est là qu’il se sentait jugé, et pas du même monde. Pourtant, à le voir comme ça, on ne dirait pas qu’il n’était pas un fils de parents riches et qu’il n’était que barman. Quand elle se retourna elle sur Blake, il plaisantait en montrant ses amis d’un signe de tête : « Ils ont l’air sympa tes amis. Je sais pas si je leur ai tapé dans l’œil comme à toi, mais en tout cas ils m’ont bien regardé sans en perdre une miette… » Finit-il en riant. Elle commençait par le remercier d’être venu lui rapporter ses affaires, mais que par contre elle n’avait pas sa chemise, et qu’elle aimait bien dormir avec. Ça lui déclenchait un petit sourire. C’est qu’elle semblait vraiment sous le charme non ? ou qu’elle aimait juste la chemise ? « T’inquiète je comprends, je t’ai un peu pris par surprise. Moi je me suis dit que j’allais te ramener tes bottes et ta robe, parce que je rentre absolument pas dedans malheureusement pour moi » Plaisanta-t-il avant de reprendre plus sérieusement, un brin charmeur : « Heureusement j’ai d’autres chemises cela dit. Et tu dors avec parce que la chemise te plaît ? Ou parce que tu repense à l’homme qui était dedans et que t’as fui ? » Elle ajoutait être contente de le voir, pensant que les photos sorties l’aurait refroidies, vu qu’il avait dû les voir en plus d’apprendre son nom et qui elle était. Il haussa un peu les épaules en disant : « Oui, j’ai vu les photos, enfin plutôt une amie est venue me montrer un article sur son téléphone, me disant que je semblais bien profiter de mes soirées. Et avant qu’elle me dise qui t’es, j’en avais aucune idée. D’ailleurs c’est elle qui m’a dit que tu venais ici chaque semaine avec tes amis. D’un côté heureusement qu’elle a vu l’article… » Puis elle s’excusa d’être partie de la sorte et d’avoir paniqué, le tout en baissant un peu la tête, comme si elle avait honte d’elle. C’était la première fois qu’il la voyait comme ça, pas en position de force et sûre d’elle. Il tenta de la rassurer : « Non mais je te comprends t’inquiète pas… j’ai cru voir que t’as paniqué, je t’ai pas retrouvé à la villa, et en m’approchant des mecs ils ont fui, donc avant de voir les photos, je me suis demandé c’était quoi le délire. Mais je pense avoir compris que t’as un certain statut, et les inconvénients qui vont avec, comme le fait par exemple de ne pas pouvoir passer un bon moment avec quelqu’un sans que tes faits et gestes se retrouvent sur les réseaux sociaux et les journaux people c’est ça ? » il essayait de capter son regard, en ajoutant : « J’espère juste que dans quelques minutes personne ne va débarquer avec un appareil photo nous faire revivre le même genre de scène… » Il la taquinait un peu, mais d’un côté, il espérait vraiment qu’on vienne pas les emmerder et qu’ils puissent un peu discuter tranquillement, sans être dérangé par des paparazzis…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMer 24 Aoû - 10:58

Alors que Capucine marchait vers ses amis pour aller dîner dans leur restaurant favori, elle entendit une voix familière, une voix qu'elle ne pensait plus entendre de si tôt... Et pourtant si, c'était bien Blake qui était face à elle quand elle se tourna, et elle était si heureuse de le voir, après ce qu'il y avait eu lors de leur rencontre, elle ne pensait pas, qu'il voudrait la revoir, elle avait déjà fait une croix sur lui et ça lui avait fait mal, elle n'avait jamais eu un tel coup de coeur pour un garçon avant ça. La jolie brune demanda à ses amis d'entrer, ce qu'ils firent non sans dévisager le jeune homme, les riches, qu'est-ce qu'ils pouvaient être snob... Le pire c'est que Blake devait être au moins aussi riche qu'eux. D'ailleurs, le beau brun n'avait pas manqué de voir le regard des amis de Capucine, disant qu'ils avaient l'air sympa, mais qu'il n'était pas sûr qu'il leur avait tapé dans l'oeil comme à elle, ce qui amusa la jeune femme. Ils avaient tellement tendance à se méfier de tout et tout le monde, pourtant il n'y avait aucune raison de se méfier du jeune homme, mais après tout, soit... Au moins, elle l'avait pour elle seule, ben oui, imaginons qu'ils disent "viens manger avec nous", non quoi... Déjà que l'autre jour elle n'avait pas pu en profiter comme elle aurait voulu, à cause de ces deux crétins de photographes, donc là, elle tenait à en profiter un peu. Seule. Puis, comme il disait qu'il avait amené ses affaires, elle disait qu'elle n'avait pas sa chemise et qu'en plus, elle aimait bien dormir avec, ce qui voulait dire "tu peux faire une croix dessus, je la garde". Il plaisanta en disant que lui, il avait ramené ses affaires car, il ne rentrait ni dans ses bottes, ni dans sa robe... Pour le coup, ça cassait un peu le mythe, ben oui l'imaginait en robe moulante et talons hauts, argh... « J'ai beaucoup de mal à t'imaginer avec ma robe et mes chaussures. » Dit-elle en riant un peu, avant qu'il ajoute qu'il avait d'autres chemises et de lui demander si la chemise lui plaisait ou c'était parce qu'elle repensait à l'homme qui était dedans, elle se mit à sourire de plus belle en disant : « Un peu les deux sans doute. » Bref, Capucine lui disait qu'elle était contente de le voir, avec la parution de ces photos, elle pensait qu'il ferait une croix sur elle, ce qu'elle aurait parfaitement compris, tout le monde n'a pas envie de voir sa tronche dans les torchons de la presse poubelle. Blake disait qu'il avait vu les photos, enfin qu'on lui avait montré et c'est comme ça qu'il l'avait retrouvé, enfin grâce à une de ses collègues. « N'hésite pas à la remercier pour moi, même si ça me fait toujours bizarre que des gens connaissent mon emploi du temps... Je ne suis personne. » Elle avait horreur d'être le centre d'intérêt, elle n'avait jamais rien demandé, elle n'avait aucune envie de ressembler à Paris Hilton ou Kim Kardashian, elle avait envie d'avoir la paix, point. La belle s'excusa tout de même de l'avoir laissé en plan, elle avait paniqué, elle était assez honteuse, mais il semblait comprendre ce qu'elle pouvait vivre et comme il le remarquait, ce n'était pas une situation agréable, loin de là. En plus, il tapait dans le mille, effectivement, elle avait un statut, un statut qu'elle aurait aimé ne pas avoir d'ailleurs. « C'est ça... Mais j'aurais aimé ne pas avoir ce statut et être une fille comme les autres, je n'ai jamais rien fait qui mérite autant d'attention et en plus, ça me pourrit la vie plus qu'autre chose. J'étais si bien sûr cette plage avec toi... Je ne m'étais pas sentie aussi bien depuis longtemps. » C'était sincère, elle ne le connaissait que très peu, pourtant ils avaient un lien presque naturel et c'était agréable. Le jeune homme termina en disant qu'il espérait que personne ne les dérange maintenant, elle se mit à sourire une fois de plus en disant : « Si tu veux on va chez moi, mon père travaille tard et ma mère est partie en thalasso toute la semaine, on sera tranquille... Je te montrerais comme ta chemise me va bien. » La jeune femme termina sa phrase en mordillant sa lèvre, elle avait très envie qu'il vienne chez elle. Ses amis ? Rien n'à foutre !
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMer 24 Aoû - 22:28

En voyant Capucine se retourner vers lui, c’était rassurant mine de rien pour Blake de voir son sourire. En effet, vu comment elle était partie à la va vite et le fait qu’ils se retrouvent sur internet un peu partout, peut-être qu’elle n’aurait pas eu envie de le revoir après tout. Mais non, elle semblait heureuse de le voir au vu de son petit sourire sur son visage en le voyant. Tant mieux pour lui du coup. Par contre, ses amis ne semblaient pas aussi heureux vu comment ils le regardaient. Heureusement pour lui, elle leur demanda de rentrer, et ils pourraient un peu rester seuls. Le jeune homme plaisanta, disant qu’il avait la nette impression qu’à eux, il n’avait pas tapé dans l’œil. Bah ouais, ça se voyait qu’il y avait un petit mépris ou snobisme dans leurs regards. Mais il s’en foutait pas mal en fait. Ou peut-être qu’ils lui en voulaient d’avoir mis leur amie dans l’embarras avec les photos et les articles étant sorti sur elle. Normal, on aime jamais voir ses amis se taper l’affiche de la sorte, et on préfère les protéger, c’était compréhensible. En tout cas, si lui avait rapporté et ramassé les affaires de Capu’ sur la plage, elle disait ne pas avoir sa chemise, et qu’elle aimait bien dormir avec en plus. Il continua sur le ton de la plaisanterie, après tout, les deux aimaient se taquiner depuis leur rencontre. Il disait donc que lui, il ne pouvait pas garder ses affaires, ne rentrant ni dans la robe, ni dans les bottes de la demoiselle. Elle avait de petits pieds comparé à lui, et si son torse rentrait dans la robe, le reste du corps oublions, ils n’avaient clairement pas la même carrure quoi ! Elle se mit à rire en disant avoir du mal à l’imaginer dans ses vêtements, et même lui, ça le faisait rire à cet instant de l’imaginer. C’est donc en riant –lol xD- qu’il répliqua : « Quoi ? Tu ne penses pas que je serais carrément sexy avec un beau décolleté et des bottes à talons mettant mes jambes en évidence ? » Il riait beaucoup de sa connerie tiens ! Il reprit son sérieux, et devint un peu dragueur en reparlant de sa chemise, disant en avoir d’autres de rechange, mais qu’il se demandait si elle dormait avec cette chemise parce qu’elle lui plaisait, ou alors parce que l’homme la portant et qu’elle avait fui lui manquait ? Elle répondait avec son petit sourire de coquine que ça devait être un peu des deux, et il se contenta d’un sourire en retour à cette réponse. Tout était dit sur le sujet apparemment. Elle confirmait maintenant à Blake être ravie de le revoir, pensant qu’après les photos et sa fuite, il n’aurait pas voulu la revoir. Au moins, elle aussi avait vu les articles et les photos, il n’était pas le seul. Il lui confia n’avoir rien vu au départ, et que si sa collègue ne l’avait pas reconnu sur les photos, il n’aurait jamais été au courant, et n’aurait pas pu la retrouver. Merci à sa collègue d’aimer les potins, et d’en avoir raconté assez à Blake pour qu’il sache qu’elle viendrait ici ce soir. D’ailleurs Capucine lui disait de remercier sa collègue pour elle, même si elle trouvait bizarre que les gens sachent ce qu’elle fait et quand, car dans le fond, elle n’était personne. « Je lui dirais, et elle risque de ne plus se sentir que tu connaisses son existence et la remercie » dit-il en riant légèrement avant de redire plus sérieusement : « Cela dit, le fait qu’elle connaisse ton emploi du temps m’a bien aidé, sinon je ne pense pas que j’aurais pu te retrouver autrement que dans une autre fête… En tout cas il semblerait que pour la presse, la fille de Monsieur Beauchamp n’est pas personne alors… » Oh oui, elle était quelqu’un, la Paris Hilton du coin apparemment, vu comment elle avait été suivie sur cette plage, et qu’elle s’était retrouvée partout sur internet et les magazines. Elle s’excusait de sa fuite en tout cas, et de sa panique qui allait avec, et Blake essayait de la comprendre, après tout ce n’est pas évident de passer un bon moment avec un homme à moitié nue, et se retrouver face à des crevards te prenant en photo… Comme il lui disait, ça semblait être la rançon de la gloire de son père, et elle avait hérité de ce statut de tête d’affiche. Elle confirmait mais disait qu’elle aurait préféré être comme tout le monde, sans ce statut de starlette de la presse people, parce qu’en fait, elle n’avait rien fait pour mériter cette médiatisation, et elle ne l’approuvait pas du tout, pas comme ceux qui recherchent ça, et veulent la célébrité. Elle, ça lui pourrissait la vie à son insu, comme il y a quelques jours de cela alors qu’elle était bien avec lui sur la plage. Elle lui confessait même que ça faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien. Limite ça le ferait rougir ce genre de phrase, et il en était très flatté. « C’est sûr que quand on ne le choisit pas, qu’on en veut pas, ça doit être difficile à supporter, pas comme ceux qui ne cherchent que de devenir célèbre et faire parler d’eux. Malheureusement on a fait le buzz à notre insu l’autre soir. Et moi aussi j’étais bien avec toi, même trop bien allongé sur le sable. J’étais très déçu que ça se finisse de la sorte d’ailleurs… » Leur moment était coquin et chaud il faut le dire… Mais là, il espérait que personne ne la fasse fuir dans ce nouveau moment à eux. Elle lui proposait alors d’aller chez elle, ses parents n’étant pas là, et ils seraient tranquille là-bas au moins. Avec grand plaisir tiens ! Puis d’ailleurs elle lui proposait comme ça de lui montrer comment sa chemise lui allait bien, le tout en l’allumant un peu en se mordant la lèvre. Il approuva d’un signe de tête en répondant : « Et ton dîner avec tes amis tu l’oublies c’est ça ? Enfin moi ça me va, et au moins on est sûr de pas être surveiller par les paparazzis, ou tes amis qui nous regardent presque discrètement depuis qu’on est là tous les deux. Mais j’approuve la proposition avec plaisir Capucine… » Puis il ajouta avec un petit sourire charmeur : « J’ai bien envie de voir si elle te va si bien ma chemise… Et si je juges qu’elle te va bien, je te la laisse… Je sais pas comment t’es venue, mais si t’es à pied, j’ai ma voiture pas loin ? Ou tu me donnes l’adresse et on se rejoint… ». Bah ouais, si elle avait sa voiture, elle n’allait pas la laisser ici…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyJeu 25 Aoû - 15:25

Il était très mignon de vouloir lui rapporter ses affaires, bon, après elle se doutait, aussi, que c'était une façon de la revoir et elle était contente, ça voulait dire que le coup-de-coeur qu'elle avait eu pour lui, était réciproque et il a bien fait de faire le premier pas, elle, elle n'aurait jamais osé... De plus, elle n'avait pas son nom de famille et des Blake en Californie ou même juste à Newport, il devait y en avoir des tas et elle n'avait clairement pas le temps de scruter la ville à la recherche de son bel inconnu. Capucine lui avoua ne pas avoir envie de lui rendre sa chemise, elle l'avait adoptée, elle dormait avec toutes les nuits depuis leur rencontre, bien sûr, elle l'avait lavé entre deux... Du coup, il disait que lui, il préférait lui rendre ses affaires, que les bottes et la robe ne lui iraient pas, ça la fit beaucoup rire, même si l'imaginer avec ses affaires ne l'emballait pas des masses, ben oui, ce n'était pas très sexy. Bref, Blake disait l'avoir retrouvé grâce à une amie qui lui a montré les photos, visiblement la demoiselle était adepte de la presse people, car elle savait même son emploi du temps, enfin, elle savait qu'elle venait ici chaque mardi soir, ou presque. Après tant mieux, au moins, ça avait permis au beau brun de la retrouver, du coup elle lui disait de la remercier, même si c'était toujours aussi étrange d'être reconnue alors que Capucine considérait n'être personne. Le jeune homme disait qu'elle n'allait plus se sentir avant d'ajouter que ça l'avait bien aidé qu'elle sache son emploi du temps, sinon il aurait eu beaucoup de mal à la retrouver et qu'elle ne semblait pas "être personne" pour la presse, ce qui la fit rouler des yeux... Pour elle des gens célèbres c'étaient des gens avec des vraies carrières, des acteurs, chanteurs, voir des médecins qui sauvent des vies tous les jours et non une fille à papa trop gâtée. « Je pourrais même passer voir où tu travailles un jour et la remercier en personne. » C'est vrai il faisait quoi dans la vie ? Avocat ? Chef d'entreprise ? Il bossait avec son papa comme la majorité des jeunes d'ici ? Enfin, ils verraient ça plus tard, il y avait plus important pour l'instant. Elle ajouta, toujours aussi amère : « J'espère qu'un jour ils parleront de moi pour la réussite de ma première exposition de tableaux et non parce que j'ai roulé une pelle à moitié nue à un inconnu sur une plage... Aussi agréable fut ce moment. » S'il n'y avait pas eu ces paparazzi peut-être que ça aurait pu aller plus loin ? Sur cette plage, j'en doute, certes, elle voulait bien retirer son haut, mais pas baiser devant tout le monde, la fête était quand même assez proche de là où ils étaient , mais ils auraient pu continuer ce tendre moment ailleurs, puis comme elle lui expliquait, elle n'avait jamais voulu ça... C'était surtout un truc qui lui pourrissait la vie et elle aimerait qu'on lui fiche la paix ! Surtout qu'après, elle avait prit un sacré savon par son père. Blake semblait comprendre, comme il disait, oui, ils avaient fait le buzz à leur insu et leur petite coquinerie avait été écoutée, il disait qu'il avait été très déçu que ça se finisse ainsi, ils étaient deux ! « Oh non ! Je n'ai jamais cherché à faire le buzz, je n'ai pas encore fait de sex-tape en tout cas. » Dit-elle en riant, avant d'ajouter : « On est deux. Cela dit, tu pourras toujours te dire que tu as été célèbre quelques jours, c'est toujours ça de pris. » Elle termina sa phrase avec un petit rire, elle, ça la gonflait, mais pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude, c'est toujours sympa, tant que ça ne dure pas évidemment. Enfin, là, de suite, elle n'avait qu'une envie, finir ce qu'ils avaient commencé l'autre jour, elle le trouvait encore plus beau... Du coup, elle lui proposa d'aller chez elle, et non, pas pour admirer leur déco dernier cri. Capu ajoutait même qu'elle pourrait lui montrer comme sa chemise lui va bien. Dans un premier temps, il demanda ce qu'elle faisait de ses amis, avant de dire qu'il était d'accord et que là, au moins, ils seraient tranquilles. Puis il ajouta, sourire charmeur à l'appuie qu'il avait bien envie de voir comment lui allait sa chemise et qu'il lui laisserait s'il juge que ça lui va bien, ce qui la fit sourire de plus belle. « Ne t'en fais pas pour eux, ils vont très bien se débrouiller sans moi. Une amie est venue me chercher, donc je peux monter avec toi, et je vais t'indiquer la route, faut compter une petite demi-heure. J'ai hâte que tu me vois avec ta chemise... Juste avec ta chemise. » Dit-elle en l'allumant clairement. De toute façon, il savait bien que si elle lui disait de venir chez elle, ce n'était pas pour faire du tricot !
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyJeu 25 Aoû - 19:06

Le fait que Capucine semblait heureuse de le voir aidait Blake à se détendre, lui faire de petites blagues, comme à l’instant lorsqu’il avait dit qu’il lui rendait ses affaires parce qu’il ne rentrait pas dedans. Oh oui, une belle horreur pour eux deux d’imaginer ça. Enfin surtout, il devrait éviter de mettre ce genre d’idées en tête de la jolie brune, elle pourrait partir en courant avec des idées pareilles en tête vu comment ça cassait tout le charme et le sex-appeal de Blake. Enfin vu comment elle disait ne pas avoir sa chemise, et dormir avec parce qu’elle l’aimait beaucoup et lui faisait penser à lui, il se disait bien que sa chemise, il ne la reverrait pas. Enfin il pouvait la lui demander, elle lui rendrait sûrement, mais ça passerait sûrement très mal qu’il réclame sa chemise après ce qu’elle venait de lui dire. Tant pis, il s’en passerait, et si un jour elle lui rendrait d’elle-même tant mieux, mais il se doutait bien que ce moment n’arriverait jamais. En tout cas, s’ils se retrouvaient face à face ce soir, c’est bien parce que la collègue de Blake avait vu les photos, les avaient montré à Blake et qu’ils avaient parlé de Capucine. Sans elle, il n’aurait pas su d’ailleurs que les mardis soirs, elle les passait ici avec ses amis. Un bon point au final qu’elle soit si médiatisé, ça lui avait permis d’apprendre qu’il la trouverait sûrement ici. Elle dit donc à Blake de la remercier pour elle, sauf qu’elle ne se sentirait plus s’il le faisait, elle serait bien trop heureuse que Mademoiselle Beauchamp, la star des magazines et réseaux sociaux ait entendu parler d’elle. Une vraie groupie face à toutes ses célébrités sa collègue… Donc pas vraiment une bonne idée. Et pourtant, Capucine en rajouta une petite couche, disant qu’elle pourrait passer la remercier en personne, et en profiter pour voir où il travaillait. Il était sur son petit nuage, mais il avait très peur du jugement, et qu’elle parte aussi vite qu’elle l’avait abordé si elle apprenait qu’il n’était pas de son monde, qu’il n’était qu’un employé avec un salaire normal, loin de tous les millions tournant autour d’elle. Il eut un petit sourire timide en répondant : « Alors là c’est à tes risques et périls, tu risques de crouler sous les questions, avoir le droit à un selfie et compagnie… Autant dire que tu la verrais elle, moi un peu moins tant elle te lâcherait pas » dit-il en riant avant de reprendre : « Mais à l’occasion si tu veux passer oui pourquoi pas… Avec plaisir même… » Bon, il ferait moins le malin, et d’ailleurs il ne s’éternisait pas sur le sujet. Il se reconcentrait vite sur la demoiselle qui n’aimait pas être reconnu pour n’avoir rien fait de sa vie, et qu’elle espérait qu’un jour on parle d’elle pour ses talents d’artiste, sa première exposition par exemple, et non pour un moment de détente et de frasques en lui ayant roulé une pelle sur la plage à moitié nue, même si elle soulignait le moment agréable que ça avait été. Il ria doucement à la fin de sa phrase en disant : « Bon au moins tu t’es faites avoir à ce moment là, mais il était agréable, ce qui est une bonne chose au final quand même… Et donc tu es artiste ? Allez, à ta première exposition je viens, comme ça ils pourront parler du retour du mystérieux inconnu, mais cette fois pour une bonne raison, ta première exposition ! ça fera un bon buzz cette fois-ci au moins » dit-il en plaisantant avant qu’elle ne lui confie ne jamais avoir voulu cette médiatisation voulant vivre normalement, parce que par exemple il y a quelques jours, ça lui avait pourri la vie. Il comprenait, ce n’était pas facile de ne pas pouvoir faire ce qu’on veut, parce qu’on risquait de se retrouver le lendemain dans les médias pour s’être amusé. Surtout, il avait été déçu que ça finisse comme ça, alors que sans les paparazzis, il savait que ça aurait été différent, ils auraient prolongé la nuit ensemble, et c’est le lendemain qu’ils auraient décidé si c’était de quoi s’amuser, ou le début de quelque chose entre eux. Elle en riait un peu maintenant, disant ne pas chercher le buzz, et n’avoir encore pas fais d’ailleurs de sex-tape, ce qui amusa beaucoup Blake qui répondit du tac au tac l’air coquin : « pas encore oui… Y a un début à tout » Puis il reprit son sérieux lorsqu’elle disait aussi avoir été déçue, mais qu’au moins il aura été célèbre quelques jours, un lot de consolation pour lui : « Mouais… Pas vraiment, t’as vu les photos ? Toi on te voit parfaitement, moi on ne voit qu’un profil, et en plus personne hormis ma collègue ne m’a reconnu… » Il disait ça ironiquement, presque déçu de ne pas connaître la célébrité. Mais bon, ça lui allait bien au final qu’on ne lui tombe pas dessus et le questionne sur le sujet… Il se passait bien de la célébrité même pour quelques jours, ça éviterait qu’au bar tout le monde le reconnaisse, ça serait un peu la loose ça quand même. Et d’ailleurs pour éviter cela, elle lui proposait justement d’aller chez elle pour être tranquille, ses parents n’étant pas là. Avec grand plaisir, même s’il s’interrogeait sur ses amis. Cela dit, il disait ça par politesse, il s’en fichait de ses amis vu comment ils l’avaient regardé… Il se mit à rire : « Je n’en doute pas une seule seconde, mais coupe ton téléphone, je sens que tu vas être harceler de questions ce soir ou demain quand ils verront qu’on part ensemble » dit-il avec un clin d’œil avant de reprendre concernant le fait qu’elle allait lui servir de GPS, étant venu à pied, et qu’il y en aurait pour une petite demi-heure. Il emboita donc le pas vers sa voiture avec elle : « Ok alors, allons-y, tu seras sûrement plus aimable, et utile que mon GPS du coup » la taquina-t-il avant de lui répondre concernant le fait qu’elle porterait sa chemise. Oui, il disait lui laisser s’il jugeait qu’elle la portait bien, et elle disait en l’allumant avoir hâte de lui montrer, et qu’elle ne soit qu’avec sa chemise. Quelle coquine ! Il se mordait la lèvre en la regardant avec un petit sourire tout aussi coquin : « J’ai tout aussi hâte… Je t’aurais vu qu’avec le bas sur la plage, et qu’avec le haut chez toi… » Cela dit il risquait de lui enlever sa chemise ce soir… Puis il se mit en route, guidé par la demoiselle à bord de son bolide…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptySam 27 Aoû - 19:33

Capucine, trop heureuse de revoir son bel étranger, se disait bien qu'elle pouvait sauter un repas avec ses amis, un repas qu'elle faisait toutes les semaines... Elle se rattraperait bien la semaine prochaine. Oui, elle décida d'inviter Blake chez elle, histoire de reprendre là où ils en étaient, se raconter un peu leur vie tout ça... Oui, bon d'accord, si elle l'invitait chez elle, c'était surtout pour le mettre dans son lit ! Ben quoi ? On ne passe pas à côté un mec pareil, beau, bien foutu et en plus sympa avec de l'humour, limite le mec parfait quoi ! La jolie brune disait qu'elle était venue seule, donc elle pouvait bien monter avec lui, ses amis, ils pouvaient bien se débrouiller sans elle, ils n'allaient pas mourir, après, comme il le disait si bien, il fallait mieux qu'elle coupe son tel, elle risquait d'avoir des sms et des appels, mais dès qu'elle serait dans la voiture, elle enverrait un message à une de ses copines, qui le dirait aux autres et voilà, elle devrait être tranquille ce soir, enfin, elle espérait. Il emboîta le pas de la belle vers sa voiture alors qu'il disait qu'elle serait surement plus aimable et utile que son GPS, elle ne savait pas trop comment prendre ça pour le coup xD. Une fois devant la voiture du jeune homme elle fut surprise de voir une voiture... Lambda. En fait, elle n'y connaissait rien en voiture, mais elle savait que ce n'était pas un modèle de luxe, ce n'était ni une Audi ni une Mercedes ou une BMW, après tout, peut-être que ça ne l'intéresse pas d'avoir une voiture de luxe, franchement, pour le coup, elle ne chercha pas plus loin que ça... Capucine ne pensait qu'à une chose, lui montrait comment elle portait sa chemise, il mordait sa lèvre en la regardant, la déshabillant du regard, ce qui la fit sourire de plus belle alors qu'il disait qu'il avait hâte et qu'il l'avait vu sans le haut, maintenant il la verrait sans le bas. « Exactement, et si tout va bien, tu me verras sans rien. » Elle se mit à sourire de plus belle avant de grimper dans sa voiture et d'attacher sa ceinture, une fois en route, elle prit son portable pour prévenir ses amis. « Je préviens mes amis, comme ça, on aura la paix et après ça, j'éteins mon téléphone... » Elle écrivit son sms rapidement et hop, elle coupa son téléphone, c'était très rare, mais ce soir, elle voulait n'être dérangée sous aucun prétexte... D'ailleurs c'est pour ça qu'elle se pencha sur lui et attrapa son propre téléphone dans sa poche, s'attardant bien sûr sa cuisse, profiteuse xD. Une fois le portable en main, elle le coupa aussi. « Et voilà, comme ça, toi et moi, on est officiellement tranquilles pour la soirée... Et la nuit. » Dit-elle fière d'elle, avant de mettre les deux téléphones dans son sac. Puis quelques minutes plus tard, ils étaient chez la belle et ils entrèrent rapidement chez elle, dans l'entrée il y avait plusieurs peintures de la jeune femme et elle en profita pour dire : « Comme tu disais, je suis "artiste", artiste c'est un bien grand mot, mais j'espère percer un jour et être célèbre pour ça et non parce que je suis en couverture d'un magazine poubelle, seins nus avec un bel inconnu. » Nouveau petit sourire et elle le prit par la main pour l'emmener au grand salon, elle le poussa sur le canapé et lui grimpa dessus, puis elle l'embrassa avec envie, jouant avec sa langue comme une morte de faim et roulant des hanches pour l'exciter... « J'avais tellement envie de faire ça... » Elle mordilla la lèvre de Blake avant d'ajouter : « Tu as soif ? » Capu se releva rapidement, le laissant pantois sur le canapé. Oui, elle adorait allumer et jouer...
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptySam 27 Aoû - 23:49

Bon, Blake pensait venir ici, peut-être la voir, ou peut-être pas, attendre un long moment avant de se décider à rentrer avec son sac à dos contenant encore les bottes et la robe de la demoiselle. Il s’imaginait échanger quelques mots avec elle, pourquoi pas échanger leurs numéros de téléphone et se revoir plus tard. Mais non non, elle venait bien à la suite de leur discussion, d’inviter Blake chez elle. Il avait tendu une perche en disant qu’il espérait que les paparazzis les laissent un peu tranquille discuter cette fois-ci, mais jamais il n’aurait pensé qu’elle finirait par laisser en plan ses amis pour aller chez elle en sa compagnie. Et pourtant, c’est bien ce qui était en train de se passer, elle l’allumait même un peu en disant qu’elle lui montrerait comment elle porte sa chemise. Quelle coquine celle-ci ! Et il adorait ça… Etant venue avec une amie, Blake lui proposa de faire le taxi, et elle accepta, disant qu’elle ferait trente minutes de GPS pour le guider. Parfait ! Il avait très hâte de la voir avec sa chemise, rien qu’avec sa chemise, pour la voir qu’avec le haut, après l’avoir vu seulement avec le bas sur la plage. Il ne cachait pas ses intentions, ça se voyait très bien à son expression de visage, et son regard sur elle, ce qui ne semblait pas lui déplaire au vu de son sourire pour lui dire que si tout se passait bien, il la verrait même sans rien. En montant en voiture, il répondit : « Parfait… C’était secrètement dans mon intention de passer à cette étape après la chemise… » Bah oui, une femme avec une chemise d’homme, c’est sexy, et ça donne envie de l’enlever… En tout cas, alors qu’il démarrait, elle disait envoyer un sms à ses amis et éteindre ensuite son téléphone, histoire d’avoir la paix. « Prends ton temps, apparemment t’as trente minutes avant que je lâche ce volant » ria-t-il, en référence au fait qu’elle habitait à une demi-heure d’ici. En tout cas, il ne s’en plaindrait pas de ne pas être dérangé. Puis il la vit du coin de l’œil s’approcher de lui, et glisser sa main dans sa poche pour attraper son téléphone. Rien que ses petites caresses promettaient. Et il sentait bien qu’elle prenait son temps pour l’attraper. « T’arrives à l’attraper ou tu veux de l’aide ? » dit-il taquin en continuant de rouler. Elle éteignait son portable aussi en le rangeant avec le sien dans son sac en disant fièrement qu’ils étaient désormais tranquilles pour la soirée, et la nuit ajouta-t-elle. La nuit ? C’est que ça devenait de plus en plus intéressant là… « Et si je voulais envoyer un sms à ma mère pour lui dire de ne pas m’attendre pour le dîner » dit-il en plaisantant avant de reprendre plus sérieusement : « Rappelles moi juste de ne pas oublier mon téléphone avant de repartir… » puis il reprit l’air charmeur après un léger blanc : « … Demain matin du coup » Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la somptueuse maison de la demoiselle, et il se gara avant de la suivre dans l’entrée et qu’elle lui présente quelques unes de ses œuvres, disant que comme il lui disait, elle était une artiste espérant percer là-dedans, et ne plus être célèbre pour être la fille de son père seulement en finissant dans la presse à scandale, seins nus avec un bel inconnu, ce qui lui décrocha un sourire. Il tourna sur lui-même, regardant les tableaux : « J'y connais pas grand chose dans ce domaine, mais j’aime ton style, c’est vraiment réussi… A l’occasion j’espère voir le reste de ta collection, ici, ou dans une galerie… Si t’arrive à devenir la peintre Beauchamp, c’est sûr que ce sera mieux que la fille de Monsieur Beauchamp qui fait des frasques sur la plage, même si moi j’approuve totalement ce t’as fait. Sans les médias ça aurait été parfait au final… » Puis elle l’emmena par la main assez rapidement vers un grand salon, et il retenait un wahou tant la maison était sublime. Clairement, ce n’était pas les mêmes maisons entre lui et elle… Une fois devant le canapé, elle le poussa dessus et s’installait directement à califourchon sur lui avant de reprendre où ils s’étaient arrêté à la plage, à savoir un long baiser très langoureux et plein d’envie. Il prolongea ce baiser en posant ses mains sur les hanches ondulantes de Capucine qui disait avoir très envie de faire ça avant de mordiller sa lèvre : « Moi aussi, histoire de reprendre à l’endroit où on a été coupé… » Néanmoins, elle se relevait, demandant s’il avait soif. Il se mit à rire doucement en la regardant faire, il la voyait bien jouer avec lui, elle semblait fière d’elle. Il ajouta : « Ouais, un truc bien frais, parce que j’ai très chaud ce soir… » Puis il se leva et lui faisait face, disant à son oreille : « Vu qu’on reprend où on s’était arrêté, n’oublies pas que j’avais gagné une récompense pour ma victoire la fois dernière… Tu ne l’as pas encore honoré il me semble… » dit-il en se remettant dans le canapé avec un petit sourire à son tour, les bras écartés sur le dossier du canapé… Il répondait à son jeu, ses provocations…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyLun 29 Aoû - 15:37

Capucine décida de laisser tomber ses amis et de partir avec Blake, ils iraient chez elle, là, ils étaient certains d'avoir la paix, son père ne rentrerait pas avant la nuit et sa mère n'était pas là, ils auraient la maison pour eux... Bon si on ignore le personnel techniquement, mais évidemment, le soir, il n'y avait personne qui bossait. Les deux futurs amants (si tout va bien xD) montèrent dans la voiture du beau brun et une fois sur la route, la jolie brune prit son téléphone portable pour envoyer un sms à ses amis, disant qu'elle avait dû partir, mais qu'elle était en sécurité et non enlevée contre sa volonté par un pervers... Quoi qu'elle espérait que Blake soit un peu pervers ce soir xD. Puis une fois fait, elle s'approcha de lui pour lui prendre son téléphone dans la poche de son jean, elle l'avait rapidement trouvé, mais elle voulait s'attarder un peu sur sa cuisse... Il lui demanda alors si elle arrivait à l'attraper ou si elle voulait de l'aide, ce qui la fit rire, bon assez touché, il fallait se montrer raisonnable ! La jeune femme regagnait son siège et éteignit le portable du jeune homme qu'elle rangea avec le sien dans son sac en disant que, comme ça, ils n'allaient pas être dérangé. La belle leva un sourcil quand il parlait d'envoyer un sms à sa maman pour lui dire qu'il ne rentrait pas dîner, avant de dire qu'elle devait lui rappeler de ne pas oublier son téléphone demain matin du coup, ce qui la fit sourire de plus belle, d'ailleurs elle mordilla un peu sa lèvre pour lui montrer à quel point elle était impatiente de passer la nuit avec lui. « Je doute que tu vives encore avec ta môman. Et oui, ne t'en fais pas, je te promets que je te rendrais ton précieux portable demain matin... Si je suis satisfaite de toi, sinon il faudra encore rester pour me satisfaire davantage. » Dit-elle l'air coquine. Bref, les deux jeunes gens arrivèrent chez la belle, dans l'entrée, il y avait pas mal de ses peintures, sa mère étant assez fière que sa petite fille chérie soit si douée, sachant que cette passion elle la tenait d'elle c'était normal. Du coup, elle lui disait à nouveau qu'elle espérait être connue pour ses peintures un jour et plus pour ses frasques... Blake disait aimait son style, même s'il n'y connaissait rien, ce qui l'amusa avant qu'il n'ajoute que c'est sûr que ça serait mieux pour elle, même si lui, approuvait totalement, tu m'étonnes ! « Tu aimes parce que tu veux coucher avec moi, c'est sûr que si tu disais le contraire, ça jetterais un froid. » Répondit-elle amusée, mais elle n'avait pas totalement tort non ? Puis elle ajouta : « Je n'avais aucun doute sur le fait que tu as approuvé "mes frasques", le contraire m'aurait beaucoup étonné. » Puis la jeune femme l'emmena par la main au salon, sans perdre une seconde, elle le poussa sur le canapé et lui roula une pelle d'enfer, elle en avait tellement envie, plus question de perdre de temps... Sauf qu'elle s'arrêta pour se relever rapidement, lui demandant s'il avait soif, elle voulait jouer un peu quand même. Il répondit amusée qu'il avait besoin d'un truc frais, car il faisait chaud, avant de se lever et de lui dire au creux de l'oreille qu'il n'avait pas encore eu sa récompense suite à sa victoire, un frisson lui parcouru l'échine alors qu'il se remettait dans le canapé. La jeune femme le regarda une seconde avant de se remettre sur lui à califourchon, de caresser son torse du bout des doigts et de dire : « Finalement, j'ai pas très soif et j'ai bien envie d'honorer cette récompense. Qu'est-ce que tu aimerais ? » Capucine termina sa phrase en lui lançant un regard de braise avant d'aller l'embrasser dans le cou doucement, déposant des petits baisers sur sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMar 30 Aoû - 18:43

La soirée s’annonçait bonne vu qu’ils étaient en route pour le domicile de Capucine. Elle était directe et ne cachait pas ses intentions, et surtout tout comme lui, elle semblait laisser ses instincts lui parler. Bah oui, sinon ils ne seraient pas actuellement en route vers chez elle alors qu’elle avait rendez-vous avec ses amis. Tant mieux pour Blake, tant pis pour ses amis. Elle les prévint tout de même de la situation en route, leur envoyant un sms avant d’éteindre son portable en disant que de la sorte ils ne seraient plus dérangés. Et c’était tant mieux d’un côté. Et pour être sûr que ce soit le cas, elle prit le portable du jeune homme dans sa poche, non sans s’attarder un peu sur sa cuisse. Il comprenait bien vite son manège, lui faisait même une petite remarque qui la fit rire. Elle arrêta son petit jeu et éteignait le portable de Blake également, et il plaisantait en disant qu’il aurait peut-être voulu prévenir sa mère qu’il ne rentrerait pas dîner, ajoutant qu’il faudrait qu’elle lui rappelle de le récupérer demain matin, vu qu’elle semblait prête à profiter de lui pour la nuit. Du coin de l’œil, il la voyait faire la coquine en lui répondant. Pas faux, il n’habitait plus avec maman, mais bon, ce n’était qu’une plaisanterie après tout. Puis elle lui promettait de lui rendre son téléphone demain matin, ajoutant néanmoins que ce serait seulement si elle était satisfaite de lui, sinon il faudrait rester d’avantage pour la combler. Son sourire devint plus pervers face à ses paroles coquines et il répondit : « Tu sais que là ça devient problématique ? Parce que donc demain matin je peux repartir tranquillement en récupérant mon téléphone, ou je peux bien faire ce qu’il faut pour que tu ne me le rendes pas… » En effet, s’il voulait prolonger le moment, il était bien capable de faire en sorte qu’elle mette son chantage en application, histoire d’y gagner au change quoi… En arrivant, la belle lui présenta ses œuvres, et tout en les admirant, Blake lui confirmait aimer son style, même s’il n’y connaissait, et espérait comme elle qu’elle serait connue pour cela, et non ses frasques. Et ce même si lui avait adoré et approuvé ses frasques. Amusée, elle lui disait qu’il aimait parce qu’il veut coucher avec moi et que ça jetterait un froid de dire le contraire, et taquin, il répliqua : « Non, pas seulement pour ça Capucine. Mais aussi parce que ça se fait pas de dire que c’est moche ou nul. Surtout quand on est pas dans le domaine. Mais non franchement, j’aime bien ce que je vois, ce n’est pas uniquement de la lèche pour pouvoir coucher avec toi » Puis elle disait se doutait qu’il aimait ses frasques, et que le contraire l’aurait étonné. Il se contenta d’hausser les épaules, du genre bah oui quand même. Après tout, il avait passé un excellent moment… Par la suite, il la laissa l’emmener par la main au salon avant qu’elle ne vienne le pousser sur le canapé pour qu’il s’asseoit et qu’elle grimpe sur lui. Ils reprirent alors leur baiser langoureux et passionné de la plage, et quel régal ! Mais quelle frustration lorsqu’elle s’arrêtait et se levait en lui demandant s’il avait soif. Là ouais, il était très frustré une nouvelle fois de cette interruption, et il répondait avoir soif, car avoir assez chaud ce soir. Néanmoins il joua le même jeu qu’elle, lui glissant à l’oreille qu’elle lui devait toujours sa récompense, elle n’avait pas honoré sa parole. Voyant la réaction de Capu’, il se remit dans le canapé, provocateur à son tour, soutenant le regard de la belle avec un petit sourire avant qu’elle ne revienne sur lui et qu’elle caresse son torse du bout des doigts en lui disant ne pas avoir soif du coup et qu’elle voulait honorer la récompense, lui redemandant ce qu’il aimerait. Il laissait ses mains se placer sur le bas de son dos alors qu’elle embrassait doucement son cou. Il pencha la tête pour lui laisser tout le loisir de jouer dans son cou, et il répondit : « Oh finalement t’as pas soif ? Etonnant ! En tout cas, ça n’a pas changé depuis la plage, et si je me souviens bien, je te disais que je pense avoir gagné une longue et agréable nuit en ta compagnie, donc ce que j’aimerais comme récompense, c’est toi… » dit-il en commençant à déplacer ses mains sur son bas de dos et ses fesses pour la caresser. Il ne fallait pas faire de dessin, elle comprenait bien ce qu’il voulait dire par là…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMer 31 Aoû - 16:20

La belle avait ramené son bel étranger chez elle, d'accord, il n'était plus si étranger que ça mais bon... Quoi que, après tout, leur précédente entrevue avait été écourtée par des paparazzis et à part qu'il se prénomme Blake, elle ne savait pas grand-chose de lui, cela dit, ce qu'elle voulait surtout c'est le mettre dans son lit, ou ailleurs, donc elle n'avait pas besoin de savoir des choses. Pour l'instant en tout cas, car c'est vrai qu'elle avait très envie de le connaitre plus que sexuellement parlant, ce qui était assez étrange, car elle ne s'attachait jamais aux garçons... D'où un tableau de chasse plutôt impressionnant, mais évidemment, elle se garderait bien de lui en parler, quoi que s'il suit une fille à peine rencontrer jusque chez elle ou s'il roule une pelle à une parfaite inconnue en soirée, elle se doutait, qu'il était du genre volage. Le jeune homme disait vouloir récupérer son téléphone rapidement pour prévenir sa maman, ce qu'elle trouva amusant, avant qu'elle ne dise qu'elle lui donnerait sans doute demain matin, sauf si elle n'est pas assez satisfaite et qu'elle veuille le garder encore pour quelques heures. Il semblait aimer l'idée de rester pour la satisfaire davantage vu son sourire pervers et coquin et justement il disait que c'était problématique, car il pouvait repartir tranquillement en récupérant son téléphone ou faire ce qu'il faut pour rester, elle mordilla sa lèvre avant de sourire, maintenant c'était sûr, elle avait trouvé son alter ego masculin ! Il avait réponse à tout et le pire était qu'elle répondrait exactement la même chose. « D'ici demain matin tu as tout le temps de réfléchir à la question… Quoi que je ne pense pas te laisser beaucoup de temps pour réfléchir. » Dit-elle avec son air mutin. Puis ils avancèrent et elle lui montrait ses tableaux et il semblait aimer, bien qu'elle ne le soupçonne de dire qu'il aime juste parce qu'il voulait coucher avec elle. Blake disait que non, ce n'était pas que pour ça, déjà, il n'y connaissait pas grand-chose donc ça ne se faisait pas de juger et qu'ensuite, il aimait réellement et non pas seulement pour la mettre dans son lit. Il était mignon quand même, enfin, après ce qu'il disait et ce qu'il pensait, était peut être, deux choses complètement différentes, mais il semblait sincère, du coup elle répondit : « C'est gentil. » Oui, rien de plus, elle était presque gênée tout à coup, faire découvrir son travail c'était bien plus dur que de découvrir son corps, d'ailleurs, elle préférait abréger ce petit moment pour l'emmener au salon et commencer les choses sérieuses. En effet, après l'avoir poussé sur le canapé, elle l'embrassa avec envie puis se releva très vite pour le faire languir un peu... Mais il était aussi très fort en disant qu'il n'avait pas oublié qu'elle lui devait toujours une récompense pour avoir gagné la dernière fois. Du coup, elle revint rapidement sur lui en lui demandant ce qu'il voulait, et tout en embrassant sa nuque, il répondit que ça n'avait pas changé et qu'il désirait toujours une longue et agréable nuit en sa compagnie, en gros ce qu'il voulait c'était elle, elle le fixa alors qu'il descendait ses mains sur ses fesses. « Et bien, tu m'as... » Dit-elle avant de se lever à nouveau et de retirer sa robe moulante, se retrouvant juste avec un petit string blanc, puis elle dit avec un petit air coquin : « J'espère que ça te convient, parce que ce n'est ni repris ni échangé. » Elle termina par un petit rire cristallin, mais bon, elle se doutait que ça lui allait très bien, le contraire serait étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
- YOU'RE A MEMBER OF OLL
Blake Reed

→ Messages : 265
→ Date d'inscription : 16/08/2016
→ Âge : 28 ans
→ Métier/Etudes : Barman
→ Mood of heart : Profitons

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMer 31 Aoû - 23:36

En sortant de la voiture et arrivant à sa maison, ils discutaient de ce fameux téléphone qu’elle avait rangé dans son sac il y a de cela quelques minutes après l’avoir éteint – oui ça évite qu’on soit dans une voiture et chez elle, là on est chez elle voilà xD-. Elle lui disait qu’elle lui rendrait demain, mais seulement si elle jugeait être satisfaite de la nuit qu’ils allaient passer ensemble, ou plutôt qui était en train de se prévoir, parce qu’après tout, ils n’avaient pour le moment décidé de rien. Mais en tout cas ce n’était pas leurs téléphones portables qui viendraient perturber leur soirée ou les faire écourter le moment par un évènement soudain. Oh non, elle avait les deux téléphones éteints dans son sac, et du coup, Blake était tout à elle ce soir, sans rien ni personne pouvant le trouver ou le contacter. Elle était chanceuse non ? En tout cas, concernant la récupération de son téléphone, elle disait donc que ça ne se ferait que si elle était comblée et qu’elle ne décidait donc pas de le garder, Blake et non le téléphone, quelques heures de plus. Ça l’amusait beaucoup, pour une seule raison ! Il la lui donnait avec un petit sourire coquin, disant que ça devenait problématique entre lui montrer qu’il savait combler une femme, et donc partir le lendemain matin pour une nouvelle journée avec son téléphone, ou au contraire, faire le nécessaire exprès pour ne pas être à la hauteur, et donc devoir être obligé par la jolie brune de rester chez elle encore un peu pour disons se surpasser. Ça se voyait qu’elle adorait sa réflexion, sinon elle ne se mordrait pas la lèvre de la sorte ! Et Blake put voir toute l’espièglerie de Capucine lorsqu’elle disait qu’il avait tout le temps d’ici à demain matin pour réfléchir, avant de finalement lui dire qu’elle ne lui laisserait en fait pas autant de temps que ça pour réfléchir. Mon Dieu, il était fou de cette femme, son comportement, sa répartie, son côté coquine et sûre d’elle. C’était pour l’instant un régal ! « Oh ! J’ai donc tout intérêt à me décider très vite sur ma stratégie à adopter jusqu’à demain alors. Enfin au moins jusqu’à ce que tu te décides si tu vas me laisser un peu de répit pour réfléchir… ou pas ! » Oh bah oui, si elle disait ne pas lui laisser le temps de réfléchir on savait très bien pourquoi. Le sujet était devenu légèrement plus sérieux en tout cas alors qu’elle lui présentait son travail, mais il redevenait vite plus léger lorsqu’elle disait qu’il disait aimer ses œuvres juste pour être sûr de coucher avec elle. Certes, il y avait une part de vrai, mais aussi de sincérité dans sa réponse, même s’il se défendait de ne rien connaître en fait à l’art… Elle le remercia en tout cas de sa réponse, avant qu’il passe au salon, et surtout à ce canapé où elle l’invita à s’asseoir en le poussant dessus, ne perdant pas de temps en lui grimpant dessus pour reprendre leur baiser endiablé. Mais elle voulait jouer la coquine, et elle se releva et le provoqua un peu. Ok ! Il en fit de même, lui murmurant quelques mots à l’oreille qui la firent vite changer d’avis au final. Oui, il lui rappela qu’elle lui devait quelque chose, et il s’installa à nouveau dans le canapé. Elle se réinstalla sur lui une nouvelle fois à califourchon, caressant son torse du bout des doigts, avant de lui demander ce qu’il voulait, non sans le chauffer un peu plus avec des petits baisers dans sa nuque. Il frissonnait sous ses lèvres, en lui laissant l’accès à son cou. Il reprenait presque la même phrase que sur la plage, lui demandant comme récompense une agréable nuit en sa compagnie, et que par conséquent, ce qu’il désirait, c’était elle ! Il descendait dangereusement ses mains vers ses fesses mais une nouvelle fois, elle se releva pour lui dire qu’il l’avait. Alors qu’elle retirait sa robe et se retrouva à nouveau face à lui en string, il la regardait attentivement avec envie, se mordant la lèvre : « Je commence à aimer te voir te retrouver toujours dans cette tenue avec moi… » Avec son air de coquine et son joli rire, elle disait espérer que ça lui convienne, car ce n’était ni repris ni échangé. Il posa les mains sur ses cuisses pour l’attirer doucement plus proche de lui et il sortit du dossier du canapé pour se redresser et embrasser et mordre sa hanche qui était à son niveau, avant de relever ses yeux vers elle avec un regard coquin : « ça me convient parfaitement, surtout que je ne compte rien échanger du tout, mais bien profité de ce que tu offres au vainqueur… » Hum oui, cette récompense était en soit une excuse seulement pour profiter l’un de l’autre, mais là, ce soir, il avait très très envie de profiter…

_________________
    Just live your life
    Just live your life. Ain't got no time for no haters. No tellin' where it'll take ya. Cause I'm a paper chaser. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles EmptyMer 7 Sep - 18:52

Capucine pourrait paraître comme une fille "légère", mais ce n'était pas tellement le cas en fait, certes en voyant son comportement avec Blake, on pouvait se poser la question et pourtant... Il fallait vraiment qu'un garçon lui plaise beaucoup pour l'inviter chez elle et c'était arrivé à de très rares reprises. Mais là, il faut avouer qu'elle avait envie de lui comme rarement elle avait eu envie de quelqu'un et comme, c'était réciproque, il savait très bien qu'elle l'invitait chez lui pour s'envoyer en l'air et non pour faire des scoubidous, ça aidait à la détendre et à les mettre à l'aise aussi bien elle, que lui. La jolie brune avait décidé de confisquer les téléphones portables, elle n'avait pas envie d'être dérangée, que ce soit par son portable, que celui du jeune homme qu'elle avait piqué dans sa poche, non sans en profiter un peu et en disant qu'elle lui rendrait demain... S'il savait la combler, sinon elle se verrait obligé de le garder pour que le beau brun termine bien le travail commencé. Evidemment, ça ne lui déplaisait pas, loin de là, le jeune homme semblait même ravie de devoir, peut-être, rester un peu plus. La jolie brune lui disait qu'il avait le temps de réfléchir jusqu'à demain, avant de se rétracter en disant qu'il y avait peu de chances qu'elle lui laisse le temps de la réflexion, soyons honnêtes, elle comptait bien l'épuiser une bonne partie de la nuit et après, trop morts, ils allaient surement dormir sans demander leur reste. Du coup, toujours avec son sourire charmeur, Blake disait qu'il devait se dépêcher pour savoir quelle stratégie adopter, enfin, jusqu'à ce qu'elle décide si elle lui laisse du répit ou pas. Elle adorait ses échanges avec lui, c'était soft, mais à la fois plein de sous-entendus, ça promettait ! « Une stratégie ? Quelle stratégie ? » Oui, elle était curieuse de savoir ce qu'il voulait dire par là... Puis elle ajouta : « Je te laisserais surement un peu de répit... Juste un peu. » Elle terminait sa phrase avec son habituel air coquin, il devait le connaitre par cœur maintenant et ça devait lui plaire. Finalement, les deux jeunes gens passèrent enfin au stade supérieur, la jeune femme le poussant sur le canapé pour l'embrasser à pleine bouche, lui montrant à quel point elle avait envie de lui en l'embrassant de la sorte. Et si au début, elle voulait jouer, il savait exactement quoi dire pour qu'elle en veuille plus... Tout de suite. Du coup, quand elle demanda ce qu'il voulait, il répondit que c'était elle qu'il voulait... Inutile de dire qu'il venait de la mettre dans tous ses états avec seulement cette petite phrase. La belle se leva en disant qu'il l'avait et elle laissa tomber sa robe sur le sol, se retrouvant uniquement avec un petit string blanc sur elle. Le regard et le mordillement de lèvre du beau brun lui confirmait qu'il était toujours autant sous le charme et d'ailleurs, il le disait lui-même en disant qu'il commençait vraiment à aimer la voir dans cette tenue. « Et j'espère que je pourrais bientôt, moi aussi, profiter de la vue... » Oh oui, sur son corps d'Apollon, elle en avait déjà vu pas mal l'autre soir et elle avait encore très envie d'en voir. Puis quand elle lui disait qu'il devait profiter d'elle, que ça ne serait ni repris, ni échangé, il l'attira à lui pour embrasser et mordiller sa hanche, ce qui fit frisonner Capucine, et le regard qu'il lui lança pour lui dire qu'il ne comptait rien échanger du tout et bien profiter de sa récompense suffit à mettre définitivement le feu à sa petite culotte (xD). « Je me doute que tu as déjà dû avoir quelques récompenses dans ta vie, mais tu verras que celle-ci aurait un goût tout particulier pour toi... Et je suis certaine qu'elle finira dans première dans ton top récompense. » Dit-elle avec, toujours, son sourire espiègle et coquin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty
MessageSujet: Re: CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles   CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

CAPUCINExBLAKE - L'heure des retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Dernier heure
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Minuit, l'heure du crime || Luigi
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orange Lush Life :: NEWPORT BEACH :: BALBOA PENINSULA :: The Pier Dîner-